France » Les allergies respiratoires » Les traitements » L'éviction de l'allergie

L'éviction de l'allergie

 

L’éviction consiste à prendre des mesures pour lutter contre la présence de l’allergène et limiter le contact de la personne allergique avec lui. C’est le premier pas vers une amélioration des symptômes de l’allergie.

 

Conseils pratiques pour le quotidien

Allergies aux aliments et aux médicaments

L'éviction de l'allergie consiste à éviter de consommer une substance à laquelle on est allergique. Cependant, il faut une grande vigilance pour détecter les allergènes "cachés" dans un ingrédient alimentaire ou dans un médicament.

Allergies de contact

L'éviction de l'allergie signifie ici d'éviter tout contact cutané avec l'allergène en cause.

Allergies aux acariens

Il faut adapter les lieux de vie et traiter les objets propices au développement des acariens.

Lutte contre les acariens : comment mettre toutes les chances de son côté ?
Les acariens se plaisent avant tout dans la literie qui regroupe toutes les conditions favorables à leur développement (chaleur, humidité et surtout nourriture que constituent nos squames [les peaux mortes] !).

Pour les combattre :

  • Modérer la température de la chambre (18-19°C maximum) et l'aérer régulièrement (au moins 30 minutes tous les jours surtout quand il fait froid et sec dehors).
  • Diminuer l'humidité des pièces
  • Congeler puis laver les objets rembourrés non lavables à 60°C (peluches, coussins) et les "nids à poussière" (moquette, rideaux, tapis)
  • Laver les draps et couettes régulièrement à 60°C
  • Dépoussiérer les meubles et passer l'aspirateur fréquemment
  • Les housses anti-acariens de qualité médicale pour matelas, oreillers, couettes, traversins constituent une barrière efficace en évitant tout contact avec l'acarien.

Les housses anti-acariens

 

Vers le haut

Allergies aux pollens

L'éviction de l'allergie avec le pollen est plus compliquée puisque ce dernier est présent partout. On ne peut le supprimer de la nature ! Les grains de pollens sont si petits qu'on ne peut les voir et le vent les transporte facilement !

Quelques mesures peuvent cependant réduire l'exposition aux pollens :

  • Éviter les pique-niques et les promenades pendant les périodes de pollinisation (printemps, été)
  • Se laver les cheveux et se changer après une promenade en campagne et avant de se coucher
  • Éviter de tondre le gazon ou être présent pendant la tonte
  • En période de pollinisation, préférez la climatisation aux fenêtres largement ouvertes
  • Éviter de planter dans le jardin des espèces allergisantes

Comment connaître les périodes de pollinisation ?

Vous pouvez consulter les calendriers polliniques de votre région, pour voir à quel moment de l'année le pollen provoquant votre allergie est le plus présent. Rendez-vous sur le site du RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique) pour accéder aux comptes polliniques hebdomadaires, région par région.

 

 Allergies aux poils d'animaux

  • Éviter le contact avec les animaux domestiques et les lieux qu'ils fréquentent habituellement (animaleries).
  • Ne pas laisser les animaux entrer dans les chambres
  • Se laver les mains après avoir touché un animal
  • Faire brosser et laver l’animal régulièrement par une personne non allergique

Attention !
Si ces mesures d'éviction préventives sont réalisables avec de bons résultats, elles ne font pas disparaître totalement les sources d'allergènes. De plus, elles ne peuvent pas s'appliquer avec la même efficacité à tous les allergènes de l'environnement.

Vers le haut